28 octobre 20120

Cet illustre dirigeant sportif……

Cet illustre dirigeant sportif, habitant Mollon, inaugurait samedi dernier à Ambérieu-en-Bugey, la salle de tennis de table Gérard Festaz. Une belle reconnaissance pour ses longues années de dévouement dans le milieu pongiste. Élus, représentants du mouvement olympique départemental, de la ligue Rhône-Alpes de tennis de table, des clubs pongistes de l’Ain et du Mollon Omni […]

Cet illustre dirigeant sportif, habitant Mollon, inaugurait samedi dernier à Ambérieu-en-Bugey, la salle de tennis de table Gérard Festaz. Une belle reconnaissance pour ses longues années de dévouement dans le milieu pongiste.

Élus, représentants du mouvement olympique départemental, de la ligue Rhône-Alpes de tennis de table, des clubs pongistes de l’Ain et du Mollon Omni Sports (MOS) étaient réunis samedi 27 octobre dans l’immeuble Phoenix d’Ambérieu, pour inaugurer la salle Gérard Festaz. Un bel hommage pour cet homme qui fêtera ses 80 ans au mois de février prochain et dont l’action pour la promotion du sport mérite le plus grand respect.

Président du Comité de l’Ain de 1968 à 2001 et de la ligue du Lyonnais tennis de table de 1989 à 1992, Gérard Festaz est à l’origine du Comité Départementale Olympique et Sportif de l’Ain (CDOS) mais aussi du Comité de l’Ain handisport et de Profession Sport. Après que fut dévoilée la plaque en présence de Josiane Exposito et d’Éric Beaufort, maire d’Ambérieu et de Villieu-Loyes-Mollon, le président du club pongiste ambarrois Xavier Calamand retraça avec humour le parcours de ce bénévole exemplaire que “beaucoup n’ont jamais vu en short” avant de remettre à son épouse Maryse, un bouquet de fleurs, pour son “mérite tout aussi exemplaire”.

Fondateur du MOS qui possédait à ses débuts une section tennis de table, Gérard Festaz évolua huit saisons au club d’Ambérieu avant de rejoindre en 1998, le club de Meximieux. Jean-Luc Guillot, secrétaire de la ligue Rhône-Alpes remit à ce dirigeant émérite, entouré de sa famille, deux plaquettes, l’une de la ligue et l’autre des instances fédérales de tennis de table, en signe de reconnaissance pour ses très nombreuses années de dévouement. “Je suis très surpris de voir ce qu’il m’arrive. Je n’ai jamais rêvé d’avoir une salle à mon nom. Ma femme, elle mérite. Elle a fait beaucoup de sacrifices” confia Gérard Festaz à une assistance émue qui ne manqua pas de l’applaudir longuement. Ce père de cinq enfants et heureux grand-père de plusieurs petits-enfants, insista sur la notion de formation des dirigeants. “Si je peux encore les aider, je le ferais” conclut l’intéressé avant de tomber la veste et d’échanger quelques balles avec Corentin Mazaud, un grand espoir pongiste du département.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x